Adrienne Jalbert sculpte d'incroyables sphères de métal terrestres qui appellent le cosmos. Elle invente une collection de vêtments à couper le souffle. Car de ses mains éblouies, cette magicienne des formes enfante des œuvres ensorcelantes. Emergent des sculptures de fils de métal, amoureuses du mouvement qui habitent l'esprit et laissent apparaître des corps admirables et si merveilleusement transparents. Ouverts. Des femmes invisibles et si étonnement présentes. Offertes. Ici, le regard se brouille. Troublé. Saisi. Bouleversé.

Anne KERNER - Connaissance des Arts

 

(...) Tour à tour sculpteur et orfèvre, Adrienne Jalbert utilise d'autres fils pour créer des "anneaux de fixations", afin de figer la forme obtenue, à l'encontre des forces qu'elle vient de maîtriser. Ces anneaux introduisent dans le volume ou sa périphérie autant de points lumineux épars.
L'artiste travaille sur la transparence et le scintillement à travers les strates d'une matière hétérogène. 

Dominique DALEMONT - “Les sculpteurs de métal” - Éd. Somogy

Sculptures. Peintures. Photographies.